Partager
Printer-friendly versionSend by email

Current Size: 100%

Heritage



 

Il ya deux visites promenades à partir de l'Office de Tourisme, ainsi conçu pour vous montrer tous les bâtiments du patrimoine dans le centre historique de la ville.

 

Une marche

Dans le cœur de la ville (1h30)

 Mairie

hôtel de ville

En 1623, le duc César de Vendôme fondé un collège exécuter le Oratoriens (une congrégation religieuse mis en place en France au 17ème siècle). Le bâtiment a changé son nom plusieurs fois- il était une académie militaire royale à la fin du 18ème siècle et le lycée Ronsard en 1930. En 1969-1970, une nouvelle école a été construite dans le nord de la ville et, en 1982, l'inoccupé locaux a été rénové pour l'utilisation comme la mairie.

Érigé entre 1639 et 1777 à ADESIGN qui convenait aux goûts esthétiques de l'architecture classique française, les briques et les murs en pierre face à la porte d'entrée de la rue Saint-Jacques, formant façades soigneusement ordonnées donnant sur la cour principale. Ils sont l'un des plus beaux exemples de ce style.

Auteur Honoré de Balzac (1799-1850) était un élève ici depuis sept ans. La tradition veut que il a terminé ses missions de punition enfermés dans un placard de l'ancien Du Bellay Residence, maintenant connu sous le Saillant Mansion et occupés par l'Office de Tourisme.

 

Saint James'Chapel 

Chapelle St Jacques

Au 12ème siècle, la «Chapelle Saint-Jacques» a été utilisé par les pèlerins sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle. Le style gothique Flambloyant de la chapelle nous voyons aujourd'hui les résultats d'15ème et 16ème siècle modifications. De 1623 à compter, les Oratoriens, qui a enseigné à l'école secondaire à proximité, ont utilisé comme la chapelle de leur Ordre. Après la Révolution française, il est devenu un magasin militaire et, enfin, un théâtre avant d'être retournées à l'Église en 1826. Depuis 1982, la chapelle a été utilisé comme un centre de axhibition.

Rue du Change tire son nom du bureau de exhange connu pour avoir existé ici à 1354. Il a été élargi au 19ème siècle et transformé en une zone piétonne en 1978. Le bureau de poste que nous le voyons aujourd'hui déplacée, en 1956, dans un ancien magasin, «Les Nouvelles Galeries», construit au début du 20ème siècle.

 

La Tour Islette

tour de l islette

La Tour Islette faisait partie des fortifications construites sur les rives du Loir dans le 13ème siècle. Au 18ème siècle, la tour a été abandonné, comme les autres constructions défensives. Certains d'entre eux ont ensuite été partiellement démoli et réutilisés par le peaople locale.

Au cours des siècles, le Loir a inondé de nombreuses fois, endommageant les murs de la ville et les ponts construit à l'origine du bois. Le pont Chartrain près de la Islette Tox + wer a été reconstruit en pierre en 1691.

 

 

 

 

L'ancien couvent franciscain

Il était dans le 13ème siècle, après le départ des Templiers, que ce monastère est devenu une des plus grandes communautés de l'Ordre franciscain.

En 1589, lorsque le siège puis protestant Henri IV mis à la ville, le monastère a été pillé pour se venger de la résistance fomenté par les Franciscains. Après la Révolution française, l'ordre bénédictin des Filles de la cavalerie acheté et étendu le couvent avant de tourner dans un établissement d'enseignement. Hôpital Vendôme a la propriété au cours en 1964 et l'a utilisé comme une maison de retraite depuis 1971.

Place de la Liberté a reçu son nom en 1913. Une fois une petite île couverte de cultures, elle est devenue une foire agricole lorsque le cours de la rivière Loir a été changé.

 

Les Pente des petits jardins

pente des petits jardin

Ces prairies humides étaient au Moyen Age, mais, dans le 19ème siècle, ils ont été remplis avec des décombres de la ville. Finalement la terre sur les bords du Loir a été développé, devenant Place Belot en 1898. L'armée, qui a été en garnison dans l'abbaye de la Sainte-Trinité, construit les ponts (Pont de l'Islette et Pont du Quartier) pour améliorer l'accès de leurs casernes.

Chaque année, de nouveaux arrangements floraux sont disposées pour former une mosaïque sur la pente. En fait, tous les parcs et jardins font leur possible pour fournir Vendôme avec un affichage variées mais de haute qualité de fleurs et d'arbustes.

 

 

 

Le Watergate

porte d eau

Cette porte, qui a été fortifiée au cours de la fin du 13ème et 15ème siècles, est également connu comme le Graet Meadows Arche, après la lan entoure. Au Moyen Age, la quantité d'eau dans le Loir a été régulée pour alimenter les moulins à eau de la ville. Un barrage a ensuite été construite par les moines de l'abbaye de la Sainte-Trinité à veiller à ce que l'eau coulait à la vitesse requise par leur propre moulin, le «Moulin Perrin».

Pierre de Ronsard (1524-1585) a mentionné la vallée du Loir et la région Vendôme dans ses écrits. Le poète à la cour est né dans un manoir appelé La Possonnière Quelques quarantaine de kilomètres de Vendôme.

 

L'extrémité est de l'église Holy Trinity

La Trinité

L'abbaye bénédictine Sainte-Trinité inclus une église dans le style roman. En 1271, les moines ont décidé qu'il était dans un mauvais état et ils ont reconstruit. Un nouveau chœur a été érigé c. 1308. Les proportions harmonieuses et larges baies ornées de motifs de trèfle sont typiques de l'architecture gothique rayonnant.

Il semblerait que dans une résidence privée a été construit pour le cardinal-Abbot au 12ème siècle, loin de dorters communaux des moines. Le bâtiment existant correspond à une partie des logements du 15ème siècle builot dans le style gothique flamboyant.

Rue de l'Abbaye a été aménagé au début du 19e siècle, après le monastère a été démoli. Le pont (Pont de l'Abbaye) a été achevée en 1859 conduisant à ce qui était autrefois un cul-de-sac.

 

La caserne Rochambeau

quartier Rochambeau

En 1791, les bâtiments de l'abbaye de la Sainte-Trinité ont été mis en vente. Les locaux logés un tribunal, une prison et la sous-préfecture. En 1802, un régiment de cavalerie a pris la place et plus, en 1886, il a été nommé la caserne Rochambeau. Près de trente nouveaux bâtiments (écuries, manèges, entrepôts, etc.) ont été progressivement ajoutées au site. Le 20è Chasseurs à cheval, un régiment de cavalerie qui a été décimée en 1914, était le dernier des régiments stationnés à Vendôme. Le gendramerie, les derniers occupants des bâtiments de l'abbaye, a emménagé dans des locaux différents à pied en 1996.

La chapelle a été construite lorsque l'abbaye a été fondée au 11ème siècle. Les larges baies du mur sud ont été ouverts au cours de la Révolution française de laisser plus de lumière dans le réfectoire des prisonniers. Le hall a conservé sa fonction de cantine dans le 19ème siècle, quand les bâtiments ont été utilisés par la cavalerie. Derrière le bâtiment, vous pouvez voir la baie vitrée d'origine qui ont été murée, et quelques colonnes-piliers

 

Le Garth cloître

cour du cloitre

Le cloître (du latin «claustrum»: enceinte) était une zone réservée à la méditation par les moines. Il était au centre de l'opération de l'abbaye bénédictine et ce tour sont le dortoir, le réfectoire et chambres d'hôtes. La cuisine circulaire (comme celui de Fontevraud) et l'aile sud ont été remplacé par un bâtiment plus impressionnant qui était nécessaire par les moines bénédictins de l'Ordre de Saint-Maur dans le 18ème siècle. Seule la section nord de la galerie du cloître côté de l'église a survécu à la démolition décidée par l'armée en 1907.

La salle capitulaire a été utilisé par les moines pour des réunions quotidiennes. L'un des murs de la chambre est décorée avec notamment de belles fresques (fin 11e / début 12e siècles) qui ont été découverts en 1972 derrière un 14 - mur de siècle. La "pêche miraculeuse" (Jean 21, vv.1-14) reste la plus belle des scènes illustrant les événements survenus après la résurrection du Christ.

 

Le front de l'ouest de l'église Holy Trinity

La Trinité

En 1508, la virtuosité de l'intendant, Jean Texier aka Jean de Beauce, combinée avec l'expertise des sculpteurs pour produire le Front Ouest de la cathédrale à l'abbaye de la Sainte-Trinité. Le «illumination sculpté" est un chef-d'œuvre de l'art gothique flamboyant et de l'architecture. Le clocher de l'église est aussi une construction exceptionnelle, datant du 12ème siècle. Elle ressemble à la Tour Sud sur la cathédrale de Chartres, datant de la même période.

 

 

 

 

 

Les maisons à colombages

Maisons à casseroles de bois

Beaucoup de maisons médiévales dans le centre de Vendôme comprennent colombages, une méthode peu coûteuse de construction qui a été toujours utilisé dans les 18e et 19e siècles. Le ST. Martin Maison datant de la fin du 15ème siècle se compose d'un ensemble de poteaux en bois soutenues par des poutres horizontales. Au rez de chaussée, les quatre sculptures représentent (de gauche à droite) St. Martin, ST. James, St-Jean-Baptiste et Saint-Louis.

Jean-Baptiste Donatien de Vimeur, le futur maréchal de Rochambeau, est né à Vendôme le 1er Juillet 1725. Sa statue, érigée sur la Place Saint-Martin en 1900, sert comme un rappel de l'un des nombreux exploits militaires de cette carrière Armée officier. Rochambeau était à George Washington'side lors de la victoire de Yorktown en 1781, fightingf pour la cause de l'indépendance américaine.

 

Marcher deux

Une promenade au château (1h)

Église de Sainte-Marie-Madeleine

la madeleine

Le 2 Juin 1474, le comte Jean VIII de Vendôme fondé cette église (église Sainte-Marie-Madeleine) avec le soutien de l'townpeople, en particulier les brothehoods de vignerons et jardiniers à travailler sur une grande partie de la terre à proximité. Bien que les dates de construction du 15ème siècle, l'intérieur a été restauré au 19ème siècle et contient un bel ensemble de vitraux de la Lobin Studio à Tours.

L'hôpital le plus proche de la Place de la Madeleine a été ouvert vers 1620-1623 lorsque l'hospice a été transféré à ce site sur les ordres de César de Vendôme. L'hôpital a été dirigé par un ordre religieux, mais a été repris par l'État en 1905.

 

 

La bibliothèque

bibliotheque

Conçu par l'architecte Edouard Marganne, le bâtiment a été construted entre 1866 et 1868 pour abriter la bibliothèque, le musée et la société archéologique. Épargné par le raid aérien en Juin 1940, le bâtiment a été ensuite utilisé comme la mairie. Les collections du musée ont été relogées dans l'abbaye de la Sainte-Trinité en 1953. Après quelques modifications, la bibliothèque a été le seul occupant de l'immeuble depuis 1986, lorsque les bureaux Town Hall déplacés dans l'ancienne école secondaire Ronsard.

Gervais Launay (1804-1891), un professeur d'art au Lycée Vendôme avec une passion pour l'histoire et l'archéologie, produit les couleurs de l'eau qui illustrent les panneaux d'information le long des deux routes. Les oeuvres originales sont stockés dans la bibliothèque de Vendôme.

 

Chapelle de Saint-Pierre-La-Motte

st pierre de la motteCette chapelle du 11ème siècle faisait partie d'un prieuré des moines de Saint-Georges-des-Bois. Après avoir été vendu en 1791 et modifiés à plusieurs reprises, il semblerait que seulement un tiers du bâtiment a survécu. L'aménagement intérieur reflète l'austérité de l'extérieur de la petite construction romane, aujourd'hui l'un des plus anciens bâtiments historiques à Vendôme.

 

 

 

 

Ancienne église Saint-Martin

ancienne eglise st martin

Tour Saint-Martin est l'ancien clocher d'une église qui occupait autrefois la quasi-totalité de la zone de la place que vous voyez aujourd'hui. Après la Révolution française, les nombreuses modifications ont affaibli sa structure et la voûte effondrée en 1854. L'église a été démolie et sa tour (fin 15ème / début 16ème siècles) a été transformé en un beffroi.

Le carillon dans la tour de St.Martin sert comme un rappel de la seule ville tenue par l'héritier du trône, Charles VII, dans le 15ème siècle: «Orléans, Beaugency, Notre-Dame-De-Cléry et Vendôme".

 

Place du marché

place du marché

Une fois connu comme Place du Pilori, le site des exécutions publiques jusqu'à ce que le 16ème siècle, la Place du Marché était à l'origine pas plus d'une large rue. Pour résoudre les problèmes de circulation causés par le marché, la ville a acheté et démoli un certain nombre de maisons. Le marché couvert sur le site aujourd'hui a été ouvert en 1896 et les fenêtres ont été ajoutés en 1981.

Ce quartier a subi d'importants changements après le 15 Juin 1940, lorsque Vendôme a été bombardé. Un incendie a endommagé la porte de St.George et détruit des bâtiments sur près d'un quart du centre-ville. Le quartier a ensuite été repensé par l'architecte Jean Dorian qui a mis à jour les rues pour répondre aux exigences de l'automobile.

 

New Gate Bridge

Porte du Pont Neuf

Le pont en bois reliant la ville fortifiée à la cour dans le château du 18ème siècle est effondré à cause du manque d'entretien. La porte "New Bridge" (Pont Neuf) conserve maintenant veiller sur cette entrée. Il est tout ce qui reste du passage qui reliait autrefois les deux enceintes fortifiées.

Lorsque Vendôme a été saccagé le 19 Novembre 1589, cette porte a été utilisé par les troupes d'Henri IV à entrer et à capturer la ville après leur attaque réussie sur le château.

 

 

 

St. Georges Porte

Porte St georges

Cette porte est le seul survivant des quatre portes qu'une fois surveillés accès à la ville. En 1437, le comte Jean VIII a accordé une concesstion permanent pour la porte aux échevins de la ville, qui ont alors décidé de tenir leurs réunions en elle. La porte a été décorée de médaillons dans le 16ème siècle. Réunions et mariages conseil municipal ont à nouveau eu lieu ici depuis la porte a subi la restauration en 1959 suite à l'incendie causé par Juin 1940 raid aérien.

Le "Fisseau House" à côté des dates St. George porte depuis 1947. M. Albert Fisseau, un maître charpentier, a construit la maison à colombages. Un des lucarnes est particulièrement fleuri.

 

 

Château du 17ème siècle

Castle'medieval Vendôme

Une gravure du 17e siècle du château donne une idée de l'ampleur des rénovations commandées par le duc César de Vendôme. Il a ordonné une rampe d'accès et une porte pour donner le château une ouverture vers le monde extérieur. Sur les vastes appartements construits deux siècles plus tôt, peu de vestiges, à l'exception de la base des tours donnant sur la rampe.

Rue Ferme en dessous du château se dresse sur le site de la basse-cour du château, une sorte de corridor de sécurité overtlooked par des portes fortifiées. La plupart des maisons de la rue étaient autrefois occupées par les chanoines de la collégiale dans le château.

 

Ancienne église collégiale de Saint-Georges

De son immeuble dans le 11ème siècle au 17ème siècle, la collégiale dans le château abritait les tombeaux des comtes et ducs de Vendôme, en particulier Jeanne d'Albret et Antoine de Bourbon, les parents du roi Henri IV. Malheureusement, lorsque le cestle a été partiellement démoli après la Révolution française, le sanctuaire Bourbon-Vendôme a également été détruit, ayant déjà été endommagé dans deux attaques (en 1562 par les huguenots et en 1793 par les révolutionnaires). Les haies d'ifs plantés en 1935 les grandes lignes de la configuration du bâtiment.

 

Enceinte médiévale du château

La première fortification, construit au 11ème siècle, était une quadrangulaire tenir à la pointe nord-ouest du promontoire rocheux (à l'extérieur du parc, nous voyons aujourd'hui, dans aprivate propriété appelée «La Capitainerie»). L'enceinte medieaval datée du 12ème siècle et certains de ses murs on peut encore voir aujourd'hui. La tour principale Poitiers domine encore l'ancien tracé par sa taille. Il a été strenghtened dans le 14ème siècle. Les ducs de Vendôme a perdu l'intérêt dans le château et il est devenu propriété de la Couronne en 1712, mais il n'a pas reçu de plus de soins en conséquence. En 1791, la ruine du château a été assurée quand il a été vendu plusieurs awners. Le cèdre majestueux planté en 1807 est un symbole de sa renaissance comme un parc public. L'effondrement d'une tour et une partie du mur extérieur dans Mars 2001, cela explique la position des ruines aujourd'hui, à mi-chemin en bas de la pente herbeuse.

 

Écoutez l'histoire de Vendôme

 

Cette promenade est traduit en espagnol , allemand et néerlandais . Disponible à l'Office de Tourisme.